Un but de plus !

Publié le par Matthieu EVRARD

Bientôt on devrait se lancer dans la coupe du monde car on marque plein de... BUTS !

ET oui, encore un but... Un but, c'est simple, c'est quand on échoue pour une raison X ou Y... Voir ICI pour les explications en détails.

 

Samedi 12 Mai : montée ultrafatiguante au refuge du plan de l'Aiguille. Très fatiguante car elle consiste à porter son sac de la voiture au téléphérique, de se poser à la terasse pour étudier de visu la voie Mallory que nous envisageons de faire, puis de descendre 100m pour atteindre le refuge. Refuge rien que pour nous :-)topo.JPG

Le topo ...

DSC00475.JPGLe refuge rien que pour nous !

DSC00467.JPGOn t'aura toi...

2.JPGCouleurs de l'aube...

100-8543.JPGUne infidélité au camescope ça donne ça...

DSC00476.JPGChamonix by Night

 

Dimanche 13 Mai : Un bruit caractéristique de portable SAGEM qui rappelle la cavalerie sonne les 3h30. Le devoir nous appelle. Nous plions nos affaires et en route pour l'aiguille du Midi. Nous mettons un peu plus de 2h pour gagner le couloir d'attaque de la voie, après avoir traversé les moraines du glacier des Pélerins. Le regel est bon. On sort direct les piolets car ça attaque d'entrée à 45/50 degrés.

DSC00478.JPGMathieu et Fred dans la fin du couloir d'accès

100-8567.JPGJ'arrive les gars !

On ne s'encorde pas car en pente raide, il vaut mieux 1 mort que 3 (et oui c'est comme ça, y a des choses qu'on partage pas!). Les conditions sont bonnes. On progresse vite et en rythme, je prends même le temps de filmer régulièrement la progression. On attaque la rampe à droite, un bon 60° dans une neige un peu plus douteuse que plus bas.

100-8570.JPGEn action dans la rampe à 60°

 

En haut de la rampe, ça se complique. On butte sur une barre rocheuse. C'est le fameux passage de IV. Le topo mentionne 10m... Déjà on perd du temps à démêler cette superbe corde... Fred force le passage en tête, relais.Ca prend du temps, et surtout on a beaucoup de mal à surmonter ce passage. Cela s'apparente à du mixte sauf que les piolets n'ancrent pas. La neige n'a aucune consistance. Les rochers ont peu de prises... Du IV ????? On finit par passer.

100-8572.JPGCa parlait pas de tant de rochers dans le topo...

Entre-temps le téléphérique a ouvert, les Japonais doivent en avoir pour leur argent avec le pitoyable spectacle de lutte contre les éléments qu'on leur offre !

La théorie des topos parle de pente de neige après ce passage mais on trouve devant nous moins de neige que de rocher. Deux gars "TGV" nous déposent (bon OK il est guide...). Fred repart pour une longueur mais après concertation on le fait redescendre, et on décide de se barrer vite fait de cette face qui ne nous dit plus rien du tout...

On met en place un rappel, dans lequel Fred aura la joie de démêler à nouveau la corde, qui nous dépose dans la rampe. On remonte 15m, j'ai repéré un bon béquet qui peut servir de relais pour refaire un rappel. La neige a réchauffé et on préfère faire un second rappel dans la rampe.

100-8583.JPG

Fin du 1er rappel...

Puis désescalade fastidieuse à 4 pattes à reculons du couloir de montée, dans une neige qui transforme, avec des spindrifts qui descendent régulièrement.

Mathieu fera 150m sur le dos après un zippage en règle dans le bas du couloir. Arrivé en bas je lève la tête et c'est avec plaisir que je vois une avalanche qui descend... sur moi :-) Je traverse à l'arrache le bas du couloir pour évacuer la zone.

Retour au plan de l'aiguille, où la cordée de guide nous rejoint. Ils ont aussi fait demi-tour au vu des conditions. Un but de plus mais une bonne leçon de montagne...100-8595.JPG

Allez hop on rentre à la maison !

 

Publié dans Année 2007

Commenter cet article